Isabel & Jezabel

 :: RPS en Cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Hime OfCookie
Licornistique Ridiculous
Hime OfCookie
Points Bonus : 197
Feat Reservé : Beatriz Mariano ▌ Mélanie Martinez ▌Polly Ellens ▌
Age : 26
Sam 5 Jan - 18:45
Aujourd’hui comme tout les vendredi, tu sors prendre un peu de temps pour toi, pour les filles, vous êtes deux, il vous faut de nouveau tissus pour vos tenue de spectacle, bientôt vous aller monter un numéros de danse venue d’orient, une jeune femme à débarqué chez vous il y a peut et vous avez donc appris avec elle les rudiments de la danse du ventre, des voiles et des beaux gestes sur musique stridente. Parure en plaqué or, ornement dans les cheveux, et tissus léger mais coloré. Ce sera tout nouveau et totalement inédit à Londres. Tu espères comme tout comme les filles que cela attirera plus de portefeuille, car oui, pour vous les hommes du mondes qui viennent poser le pieds chez vous pour les enchères. Ne sont que de vulgaire portefeuille ambulants. De la chaire bedonnante pour la plupart du temps. Ils se disent influent mais une fois entre tes cuisses ils restent des enfants accrochés à leur mère, c’est presque jouissif de les voir supplier, lamenter des supplications pour avoir ton accord et avoir le droit de passer le mont des plaisirs. Dans ce jeu malsain Beatrix vous à montré l’art de mener les hommes par le plaisir primaire. « J’aimerais porter du rouge… » tu soupires, elle commence à t’agacer avec ce foutu rouge « on en à déjà discuter Mabel, le rouge est réservé à la luxure, tu es le bleu toi, et en plus tu es blonde, alors estime toi heureuse que cette couleur te va au teint ! »

« Je saiiissssss…… » tu la fixes de façon à lui faire comprendre d’un simple regard le fameux « ben pourquoi tu insistes alors ? » les étales de marchant sentait bon la fraîcheur, les fruits étaient juteux, les breloques attirantes et le bruits des poules accompagner le brouhaha ambiant, vous étiez reconnue pour la plupart, des messes basses, des ont dit et surtout du dédain et des regards dégoûtés par la gente féminine. Pour certaines elles savaient très bien que leur époux fréquentaient le Moonlight, le bar, et les filles de basse condition. Les putains du Moon, elles sont en colère, mais surtout jalouses. Jalouses que vous, et votre beautés, puissent ensorceler leur époux qui ne les voient plus que comme des objets utiles au quotidien. Pour certaine de tes amies les clients régulier dépensaient leur maigre fortune dans le bordel et surtout dans les jolies demoiselles qui s’y trouve, petit bracelet, nouvelle cap, fleure, et même alliance, les histoires ne manques pas quand vous vous retrouvez pour raconter vos anecdotes. Certains viennent avec la ferme intention d’épouser l’une d’elle au nez et à la barbe de leur propre femme. Des histoires voila ce que ce sont pour vous, les filles du Moonlight. Toi et tes six autres sœurs jouaient dans une catégorie plus élevées. Les hommes qui vous courtisent sont dans les hautes sphères pour la plupart. La plupart d’entre vous, toi inclues. En joues beaucoup, que ce soit des vêtements, des bijoux, des objets. Des informations, l’ondulation de vos courbes arrivent à ouvrir des portes impressionnantes, la douceur de vos cuisses permettaient aux langues de se dénouer et laisser des paroles souvent anodines pour eux, se transformer en flots d’information pour Béatrix.

Tu n’aimes pas trop rester dehors sans un homme en votre compagnie, un homme de la maison évidement, un homme de garde. Béatrix ne laisse que très rarement ses filles, mais surtout ses favorites, parcourir la ville sans surveillance, la haine et la jalousie peut causer la perte d’une d’entre vous sans aucun soucis. Cette fois c’était un rapide voyage à l’extérieur, et tu trouves sa tellement excitant de braver cet interdit. Tu ne te déplais pas dans ta situation actuel, simplement le rôle des femmes en générale qui te fais vomir, des objets et des incubateurs à progéniture. Voilà ce à quoi vous êtes bon à cette époque, soit une bonne épouse dévouée, soit une putain libre. Puis il y a celle qui sont invisible, sans mari, sans famille ni sous. Les oubliées de la société. Des fantômes dans la rue qui traînent et mendie leur bonne fortune. Le temps de passer la porte de l’entrée, tu décapuchonne ton visage et salut le reste de la compagnie, avançant tu ne fais que très peux attention aux invités et aux personne extérieur qui viennent ici, souvent pour trouver une raison de vivre ou une place. Bien que vous soyez des filles de joies, tout le monde c’est que vous avez le train de vie d’une vraie noblesse nocturne. Vos ne manquez de rien, toi et tes sœurs, repas copieux, lit moelleux, toit, cheminée pour rester au chaud. Beaux habits et tu en passes. Alors oui c’est très souvent que les femmes, veuves ou jeune fille, viennent réclamer une place au Moonlight.

Mais cette fois en passant cette femme ce n’est pas sa jolie robe qui t’interpelle, mais son langage. Du français si t’es oreilles ne te mentent pas. Tu plisses les yeux et laisse ta cap au majordome de la maison, comme ton amie le fait et lui laisses vos courses pour le repas de ce soir en même temps. « Que t’arrives t-il Bella ? » tu sursautes à sa question avant de secouer la tête négativement « rien, monte je te rejoins tout de suite » celle-ci n’en cherche pas plus et monte alors dans vos appartements. Tu avances donc vers cette demoiselle qui semble bien embêtée par sa diction et l’énervement du barman. « Excusez moi… il…. Ne comprend pas ce que vous dites. » bien que l’accent anglais reste tenace, tu arrives à te faire comprendre. Le français n’est pas ta langue maternel mais pour ta mère qui elle l’était, tu as absolument voulu apprendre cette magnifique langue. « Que voulez vous ? »




Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Hime OfCookie
Licornistique Ridiculous
Hime OfCookie
Points Bonus : 197
Feat Reservé : Beatriz Mariano ▌ Mélanie Martinez ▌Polly Ellens ▌
Age : 26
Mer 30 Jan - 13:05
En effet, le Moonlight est connu et reconnu, tu souris amusée par sa curiosité et le calme olympien qu’elle présente en t’expliquant le cheminement qu’elle c’est faite elle-même. Haussant les épaules tu continue de la guider. « En effet, les nobles fréquentes notre lieu. Mais c’est un secret public. Je veux dire par la que tout le monde le sait, mais personne ne doit le dire réellement. Ni toi, ni moi. Ce que tu as vu ou entendu n’est juste que la confusion de ton esprit. Tu comprends ? » marquant un temps d’arrêt tu la dévisage presque avant de t’approche, « tu ne m’en veux pas de te tutoyer ? » tu n’as pas le temps de répliquer que la jeune femme en face de toi s’emporte dans un relan de mélodrame et de pensées noires. Parlant de son ennuie, de son dure fardeau elle te perd comme t’agaces un peu. Se plaindre sur son sort n’est pas une solution, si elle pense que sa fera d’elle une meilleur candidate pour un poste ici elle se trompe longuement. Tu croises les bras restant quand même à l’écoute et à l’affût d’information qui sera utiles à relever. La pauvre elle s’ennuie dans son grand apparement, la elle ne cherche pas à amadouer la bonne personne. Ici les filles tuerait pour avoir ce genre de luxe ; l’ennuie c’est quelque chose qui n’existe pas au Moonlight.

Une fois qu’elle eu fini de faire son discours tu t’approches et t’accroupis en face d’elle, tenant par tes mains sur ses cuisses tu plonges ton regard azure dans les siens. « Si tu veux une place ici, il va falloir que tu oublies ce qui t’as mener ici, c’est un autre monde, on ne peut pas polluer l’atmosphère du Moon avec nos soucis personnels. Les clients ne viennent pas pour entendre ou voir ton mal être, ils sont la pour jouer, coucher, aimer, pleurer même et toi, comme « les filles » sont la pour les divertir, les écouter, les servir. Tu es loins d’avoir un physique désagréable, donc ne t’étonne pas si des mains baladeuses viennent t’effleurer. Te toucher. Te jauger. Si tu n’es pas prête à sentir les regards et les sourire carnivore sur ta personne tu ne devra pas tenter. Je ne suis pas stupide, ta robe n’as pas été volée, elle est parfaitement à ta taille. Donc elle t’appartient ce qui veut dire que tu as ou a eu l’argent pour la payer. Et ta vie de luxe et de plaisance prend fin une fois que tu as passé la porte du Moon, tu es un objet, tu fais rêver et donne envie. Même la plus simple serveuse doit être avenante. »

tu inspires et reprends ton souffles, prenant ses mains tu la pousses à se relever. « Je n’ai jamais dis que tu n’avais pas ta chance chez nous mais une chose ma contrariée, nous ne somme pas des « filles » si tu veux intégrer le Moon, tu devra nous considérer comme des sœurs, une nouvelle famille, ce qui ce passe dans le Moon reste dans le Moon, personne ne critiques, personne ne jugent ici »

« Je fais partie de ses filles comme tu dis, mais je ne me considéré pas comme une victime, au contraire, j’ai le pouvoir de tordre la noblesse sous mes doigts, tu n’as pas la moindre idée de ce que ses hommes si puissants son capable de subir pour ne serait ce que pouvoir toucher mes pieds. Donc dis toi qu’une fois que tu sera parmi nous, tu pourras si tu le souhaites retrouver la vie qui, j’ai l’impression, on ta volé. »

Prenant sa main tu reprend une facette plus enjouée, plus coquette. « J’ai bien entendu que tu faisais des chapeaux ? De vrai de vrai ? Si c’est le cas je pense que tu vas adorer un endroit du Moon, viens avec moi » tu l’entraînes dans un dédales de couloirs, d’escaliers, et de pièces qui s’enchaînent pour atterrir derrière la scène, après les coulisses et les loges, la salle de costumes. Réservée au favorite, des soies venue de chine, des dentelles de France, des tissus d’orient comme du monde. Des perles, des bijoux, des chaussures taillés sur mesure. Chacune d’entre vous à son « box » pour ne pas mélanger les rôles et les tenues une fois en scène. « Si tu sais faire des chapeaux sa pourrait nous êtres très utiles pour nos spectacles du soir. Si tu es assez douée pour faire les retouches tu pourrais aussi reprendre certains de nos costumes abimés par les séances quotidiennes »




Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» VANIYA et jezabel !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (Fév 2011)
» RERE Trotteur français et Jezabel !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
» SIRO trotteur français et jezabel !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
» Selle dressage wintec isabel werth
» Aeden a 2 ans !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPS en Cours-
Sauter vers: