Alex & Freyja

 :: RPS en Cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Hime OfCookie
Licornistique Ridiculous
Hime OfCookie
Points Bonus : 197
Feat Reservé : Beatriz Mariano ▌ Mélanie Martinez ▌Polly Ellens ▌
Age : 26
Mer 16 Jan - 11:58
« Tu es prête ? C’est à nous dans 3 min » tu hoches la tête, redressant une dernière fois ta queue de cheval pastel. Redressant les brettes de ton costume de scène, un style féerique, pastel gothique. Ton physique filiforme peut oser les tenue les plus extravagantes sans avoir peur de perdre quelque chose en route. Un maquillage léger et prenant. Deux contraires qui s’applique bien à vous, les jumeaux blancs. Venu de Norvège, vous avez trouver votre place dans ce cirque. Meme si au début le froid, le blanc, et les aurore boréals vous ont longtemps manqués. Ici vous avez trouvés une famille, un travail passionnant ou vous pouvez laisser libre court à votre passion pour l’art. Des amis précieux et une vie, la votre. Pas celle qu’on vous dicte. Vous êtes libres, libre de respirer, de rire, de sortir. Et libre de ne plus vous quitter. Even est une partie de toi, et pour jamais, à jamais, pour toujours il restera une part de toi. « Even ! » celui-ci débarque subitement par derrière et t’enlaces, d’une tête et demi de plus que toi, il pose la sienne sur la tienne et t’enlace comme une peluche. Tu souris, tu soupire, tu es heureuse. Votre petit rituel, pour apaiser vos cœur et vos synchroniser avant la représentation. Du trapèze volant, sans filet. Un caprice que vous avez réclamés, sans le filet, un pied de nez à celui que vous avez servit depuis des années. Ce dieu qui n’a eu aucune pitié pour votre enfance dans le froid de cette secte. « Je t’aime » un baiser sur la joue et tu te sépares de lui avant d’aller dans les coulisse à l’opposé de lui monter sur les piliers qui vous mènent à vos trapèze. L’un en face de l’autre la musique bat son plein. Les spectateurs, les habitués vous connaissent, les jumeaux du nord, la lune et l’étoile polaire.

Even s’élance en premier, commençant à se balancer vers toi pour augmenter la distance tu te met en posture, venant faire un poirier jambe écartée avant de les refermer brusquement et donner une impulsion avec tes bras pour te lancer dans le vide. Le silence se fait pesant. Ils savent que vous allez suivre, mais le doute subsiste toujours, comme pour tenir les spectateur en haleine pour plus de puissance. Tournoyant sur toi-même tu lances tes bras pour être réceptionnée par Even et continuer votre route vers l’autre côté du cirque en passant d’un bout à l’autre du chapiteau. Les huées et les applaudissement se font entendre, le chapiteau tremble sous les cries et l’admiration des gens présent. Vous adorez l’adrénaline que sa procure, l’effet de masse qui vous booste, et vous redonne de l’élan. Avoir été coupé du monde pendant plus de 15 ans. Atterrir ici, vous à redonner foi en l’humanité, être mis sous les projecteurs, sans être trop offensant, vous à galvanisé. Vous aviez besoin de cette admiration même si la première que vous avez connue était plus que malsaine et manipulatrice. Celle-ci, cette admiration pailletté. Vous rend fière de ce que vous faites. Ce que vous êtes, de vous. Et pas de ce que vous pouvez apporter. Le spectacle dure une vingtaine de minutes. Acrobatie, grand écart. Voltiges, vos physique atypique sont taillé pour le monde du spectacle. Votre race vous envenime les veines de gloire. Vous volez comme des anges !

Après votre passage, les clown viennent chauffer un peu plus la salle par leur numéros et leur saucisses amusantes. Disparaissant tout les deux vous redescendez pour rejoindre une fois de plus les loges, essoufflés. Tu viens contre ton frère et te blotti contre lui sentir son cœur battre la chamade en rythme avec le tiens boost une excitation sans nom. Même dans les battements de vos cœurs vous êtes jumeaux. Rien ne peut se mettre entre vous. « C’était super les enfants, vous faites le final, reposez vous, Marcus va ramener ton violon Even » oui le final ou tout le monde se regroupe sous les musiciens du cirque, Even faisant partie des têtes d’affiche avec son violon et tu l’encadre en dansant autour de lui. Comme un signe blanc autour de son étoile, ta souplesse au rythme de ses accords. Même Loki, votre Husky au pelage claire, fait partie du spectacle canin. Un vrai bout en train ! « Hey ! Serrez les fesses, y’a l’inspection des peigne cul qui se profils. Astoria en à vu quelques uns traîner … pas de zèle, pas de conneries ok ? » Nath, un chasseur qui à poser son dévolu sur le cirque vient dans les loges pour vous prévenir. Ce n’est pas rare de les voir « inspecter » le cirque. Ils cherchent la petite bête pour mettre fin à ce regroupement de monstres en ville. Ils ont toujours été répugnés de voir que sous leur yeux se profils un vrai rassemble nationale de créatures. Toute la communauté de l’ombre connaissent le cirque Lullaby. Astoria Ravenwood. L’endroit ou les âmes en peines, chassées, oubliées, peuvent retrouver un semblant d’existence.

Tout le monde sait que leur « inspection » son prétexte à trouver la faille qui ferra fermer le cirque et dissoudre cette communauté qui, s’ils se soulèvent, peuvent renverser leur ordre si bien établie. Astoria s’impose comme la garante de ses personnes, elle impose une discipline stricte mais chaleureuse. Elle n’oblige a rien mais fait comprendre que la règle première est de respecter l’équilibre entre les deux mondes. Tout le monde se regardent comme pour être sure d’avoir compris le plan. Un plan rudement mené depuis longtemps. Le show doit continuer, et la fin approche. Le dernier spectacle, ou tout le monde se retrouve et offre un finale du feu de dieu. Les monstres au service des humains pour leur offrir un moment de bonheur pure ! Avec la dissolution des spectateurs dans le village du cirque, dans les jeux, les manèges, les animaux sui se reposent tu traverse la foule pour rejoindre ta caravane, Even est encore une fois prit en otage avec cet Apollo très bizarre. Tu t’es faite à l’idée que ce jeune homme s’incruste dans vos vies. Saki t’as prévenue que le faire fuir ne servait à rien. Il devait sûrement être malade quelque part dans sa vie il lui était arrivé quelque chose. « Frey ! » tu te retournes en reconnaissant la voix « Loki c’est encore barré vers le lac, je crois qu’il a suivit un type … j’ai envoyé Alan le chercher mais je suis pas sure qu’il réponde à ses appels, tu devrais le rejoindre »

Et merde, ce chien est une vrai girouette, tu n’as même pas eu le temps de te changer convenablement. En salopette, car oui le froid est un concept très abstrait pour toi. « Tien…. » tu saisie l’objet et le dévisage, il comprend vite que tu ne comprend pas ce que c’est « un tazer mon cœur… Théo te la acheté me demande pas pourquoi » tu le jauge sous tout les angles avant de lever un sourcil « tu pointe tu appuis la et la personne est électrifiée » mon dieu mais pourquoi elle t’offre ce genre de chose ! « Ouais non elle meurt pas t’affole pas hein » tu as un haut le cœur sur le moment, ils te connaissent tellement bien que sa en devient flippant. « Hum…. D’accord, merci ? » lui aussi hausse les épaules et se retourne pour finir son travail à lui. Tu décides donc d’aller chercher ton chien le tazer dans la poche. Démaquillée, un chignon explosé sur le haut du crâne, tes yeux pastel brille presque avec le reflet de la lune. « LOKI » approchant du lac tu traverse les petites ruelles que forme le village des caravanes « Loki viens ici » plus tu approches plus tu entends des voix, machinalement tu commences à faire attention à ce que dis ou fait, passant devant un des multiples cachette que représente le village des caravanes tu vois deux hommes se parler assez « violemment » tu passes ton chemin, tu es loin d’être le genre de personne qui interviens dans les affaires qui ne te concernes pas. Un aboiement te fais sursauter, tu le reconnais, oui tu reconnais ton Loki ! T’es pas se presse, ses grognements t’inquiète un peu, sortant du labyrinthe de roulottes et caravanes tu te poses comme un chat devant une carotte, Loki est en train de jouer.

« Loki… viens ! On rentre ! Aller mon chien » tapotant sur tes cuisses « kom igjen kjære » celui-ci redresse ses oreilles face au Norvégien et hésite un quart de seconde à venir avant de prendre une pomme de pain dans la bouche et revenir vers toi. Une fois que tu as ce que tu es venue chercher tu t’accroupis pour le caliner comme une grosse peluche « ikke gå bort slik! » traduction, il ne doit pas partir comme ça ! Surtout avec des inconnus, trop sociable ce chien, comme son maitre légitime. Even. De base c’est lui qui à pris se chien. Car il lui rappeler les chiens de traîneaux. Mais finalement c’est la grande sœur qui c’est mise a prendre soin de lui. Celui-ci jappe pour te répondre, comme si une communication existait entre la bête et toi. Tu reportes enfin ton regard vers celui qui c’est permis de prendre ton chien. « Vous …. Hum… vous n’avez pas le droit de rester ici, ce sont les parties privés du cirque » oui tu es d’une amabilité sans faille. Avec la pénombre c’est compliquer de voir le visage du jeune homme, car même avec la nuit il ne faut pas être bête pour ne pas voir que c’est un homme. Un petit bruit de miaulement te fais frissonner, en même temps Loki reprend une course folle vers l’inconnue en lui sautant sur les cuisses pour frotter son nez contre sa veste comme pour trouver une sucrerie « Loki ! » le ton est plus mécontent comme une maman qui réprimande son enfant.

Tu approches alors sans te soucier de qui se trouve en face de toi pour reprendre ton bébé de 10kg. En le tenant par le col tu peux enfin te présenter à l’inconnue, son visage est plutôt gracieux, simple mais agréable. Ton regard claire le détaille, il ne doit pas avoir plus que ton propre âge. « Excusez le… il est très ….sociable » un frisson te traverse le corps, subitement tu te redresses et le fixe avec plus d’intensité. Une aura, une énergie particulière s’échappe de ce garçon. Au point ou ton regard en devient presque possédant, obsédant. « Vous êtes déjà venue ici ? » lui dis tu sans prendre compte de ce qu’il peut dire avant. Cette aura, plus faible, mais tout autant ressemblant à celle de ton frère. Un néphilim, mais bien moins puissant. Sa peu en devenir très gênant. Perçant son regard avec le tien, tu espères comprendre par toi-même ce que tu « ressens » ce que tu vois d’invisible. C’est eux qu’on appel les ShadowHunter ? Il faut que Loki tire sur sa prise pour te faire décrocher et comprendre que tes manières sont d’une impolitesses sans nom « pardon…. Je voulais pas vous fixer comme ça »




Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Hime OfCookie
Licornistique Ridiculous
Hime OfCookie
Points Bonus : 197
Feat Reservé : Beatriz Mariano ▌ Mélanie Martinez ▌Polly Ellens ▌
Age : 26
Mer 23 Jan - 17:32
Bien que vous soyez au cirque depuis quelques temps, il ne vous est jamais, ton frère et toi, arrivé à faire face à ce genre de situation. Dès que le show est terminé vous courrez presque vous isoler tout le deux au calme de ce monde de paillette et de strass. Car quand l’adrénaline du moment redescend, les regards et les pressions des spectateurs peuvent, et c’est déjà arrivé, vous écraser et vous faire paniquer. Donc pour vous préserver, Astoria et d’autre, vous ont intimés de rentrer vers le villages de caravanes vous poser et laisser la foule se disperser avec les heures qui passent. Loki toujours aussi familier avec les gens, même de passage, comme son maître à vrai dire, ne lâche pas cet inconnu d’une semelle. Tu as beau le rabrouer et l’interpeller sèchement ce n’est pas pour autant qu’il en fait plus attention. Redressant une mèches pastel derrière les oreilles tu comprends rapidement ce qu’il est faute de ne pas savoir qui il est. Un Shadowhunter, son aura, sa présence. Ne t’es pas inconnue, ni indifférente elle te rappel celle des autres qui passaient par moment dans le cirque. Que tu voyait de loin avant de fuir dans ta caravane. « Évitez tout les deux de vous retrouver en face d’eux. Dieu seul sait ce qu’ils pourraient avoir comme idée, vous savez mieux que personne que je me méfie de cette race. Ils savent déjà que vous êtes sur le sol de la Nouvel Orléans…. Je plaide votre cause à chaque fois, donc pour votre sécurité évitez les au maximum. » ces paroles sont inscrits dans ton cerveau comme au fer rouge. Ils n’aiment pas savoir que des batards de votre rangs se baladent impunément parmi les habitants de cette ville. Déjà en Norvège certains de vos « demi frère et sœur » qui sont né de la libido impulsive de votre géniteur. Se sont vu juger et on disparu du jour au lendemain. Vous, vous aviez la chance d’avoir une sœur au bras long.

Ce visage à beau être angélique, tu ne sais pas quelles idées sauvage d’uniformités se cache dans sa tête. Très vite quand il avance tu recules de deux pas en arrière, une main sur ta poche avant pas réflexe. Sur la bombe lacrimogène qu’on ta fraîchement offert. « Tu réfléchie pas » ce qu’il t’as dis n’est pas passé dans l’oreille d’une sourde. « Je vous … je…. Je vous demanderez de ne pas nourrir mon chien, il est fragiles de l’estomac, et ….je n’est pas confience » il apprendra très vite que tu ne sais pas mentir. « Veuillez vous reculer…je sais que ….vous êtes un chasseur de l’ombre… votre aura » tu plisses les yeux, retroussant un peu le nez en trompette, vive, tu attrapes un peu brusquement le collier de ton Loki et l’attire vers toi en arrière. Comme un animal sauvage qui souhaites s’enfuir. Il ne faut pas que tu restes plus longtemps. Ce sont les ordres d’Astoria. « Continuez tout droit, longer la barrière en métal et vous retrouverez la sortie …. » toujours polis malgré tout, en cas ou se soit vrai et pas un mensonge le fait qu’il ne soit jamais venu, tu le guides. Très vite Loki se figes et commence à grogner, méchamment, chose qui est très rare venant du chien loup au yeux bi colore. Un frisson te traverse, tu sais que ce n’est pas anodin. Et ça ne l’est pas. Quand tu te fais attraper par les hanches subitement tu échappes un grognement presque miaulement agressif avant de lâcher Loki qui se met entre toi et la personne qui à voulu te déplacer sur le côté. Ce petit rire espiègle et cette démarche ne te trompe pas. Killian, celui qui semble etre le plus connus ici. Tu ne sais pas pourquoi mais ce jeune homme passe son temps à trouver le petite bête en venant régulièrement, c’est lui qui à posé les yeux sur ton frère et toi la première fois. En colère et dégouté presque.

« Frey chérie ! Tu te promènes seule maintenant ? Tu n’as plus peur du noir… c’est amusant. » on ressens bien l’animosité dans ses paroles, dans ses gestes, il se rapproche alors de celui qui avait attisé l’intérêt de ton Loki. « Vous avez fait connaissance ? » silencieuse, tu ne veux pas lui parler, et tu n’as pas le droit de lui parler de toute façon, il à la fâcheuse tendance à retourner tes dires contre toi. Un esprit vif, dans un corps agile. Un vrai Shadowhunter. « C’est le nephilim que le conseil traite depuis quelques mois, elle et son frère sont arrivés sur le territoire américain depuis un petit moment. Des enfants illégitimes. » sa façon de parler comme si tu n’étais pas la te fait serrer les poing, comme si ton existance n’avait pas la moindre importance. Il à toujours été aussi dédaigneux et agaçant. « Leur cas est ce qu’on appel … un grain de sable dans le rouages de notre race. Leur putain de géniteur avait la bite chaude et c’est tapé des mannequin suédois et norvégienne quand il a fait le ménage dans le nord, BOOM ta des … » il te montre avec un geste de la main presque ragoutent, comme s’il montrait un bout de viande en train de sécher. « Qui sont né, des premiers né … si on les cadres pas sa pourrait partir en sucette, même s’ils viennent d’un ange, et pas d’un archange comme nous. » il approche d’Alex et chuchotes toujours sans prendre compte que le sujet de conversation, toi, est en train de bouillir sur place « faut pas trop le dire mais vu leur ascendance, les hautes sphères, hésite à les éliminer ou les faire rentrer dans le rang, c’est en pour parler, raison pour laquelle ils sont encore en train de se déhanché dans se cirque »

« T’as perdu ta langue Frey ? » tu aimerais bien que quelqu’un lui arrache la sienne, il parle de vous, toi et ton frère comme la chose la plus immonde que le monde est porté, mais en attendant il ne vous à jamais touché. Une chose qui te soulages. S’il essai, il sait que l’institut aura une guerre ouverte avec le cirque et ses monstres. Ainsi que la famille Ravenwood. Le plus important clan vampirique de la ville. Car sans le cacher, Astoria reste la fille de la reine de vampire de la côte Est. Et oui tu ne parle pas, tu as la directive de ne rien dire à ce genre de personne, ton regard se noircit malgré ton visage de poupée. Loki reste sur ses gardes, il est sensible au caractère pourrit des gens. « c’est vraiment chiant ton silence, Astoria t’as encore dit de ne pas nous parler, toujours aussi obéissante. Bordel, je commence presque à regretter que ton pote de coller de frère ne soit pas là. Il est beaucoup plus ouvert que toi. » s’en est trop pour toi, tu attrapes le collier de ton chien, d’un geste sec tu l’entraînes avec toi. Tu n’as plus rien à faire ici, avec eux, c’est personne qui se pense au dessus des autres. Avant même que tu ne fasse deux pas il te rattrapes par Le Bras. Ce qu’il ne devait surtout pas faire. Dans un vieux réflexe usés et mécanique tu attrapes le taser dans ta poche avant de salopette et lui écrase les bouts de métal contre les côtes, un court instant ton cerveau à vu toutes les conséquences que cela va provoquer, mais la peur, et la surprise ta submergé beaucoup plus vite. Tu n’aimes pas qu’on te touche ainsi. Pas dans ses conditions. Le choc se fait entendre, les grésillements résonne sur place et les grognements de douleurs de celui touché aussi. Mais il ne faut pas oublié qu’il est entrainé, il saisie ta main. Celle qui tien le taser et retourne Le Bras, sans pour autant te le briser pour arrêter le contact avec la peau. « Saloperie…. T’es plus nerveuse que d’habitude, tu prends des initiatives maintenant toi ! » presque surpris par ton geste, toi peux etre plus que lui-même tu lâches le taser sur l’herbe et essaies de te libérer avant que Loki ne vienne l’attaquer aussi « LOKI NON »




Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Hime OfCookie
Licornistique Ridiculous
Hime OfCookie
Points Bonus : 197
Feat Reservé : Beatriz Mariano ▌ Mélanie Martinez ▌Polly Ellens ▌
Age : 26
Sam 26 Jan - 13:06
Au moins l’un des deux arrivent à être raisonnable, le jeune homme que tu ne connais pas, essai de calmer Killian. Celui-ci ne lâche pas pour autant ton poignet qui commence à être pressé entre sa poigne de chasseur. Tu lâches toi le taser et essaies de défaire ses doigts sur ta peau porcelaine. « Laisse moi partir Killian » celui-ci sourit et regarde ensuite son binôme en soupirant avant d’ouvrir sa main « c’est bon, je rigole, on peut plus s’amuser ici » ton regard sauvage, apeuré croise celui du brun, il t’intimes de ne pas recommencer, mais c’est plus fort que toi. Tu ne sais pas réagir autrement que par sauvagerie quand on te touche aussi brusquement. Les souvenirs de Norvège remonte et te font agir sans réfléchie. Un réflexe de survie animal. Tu recules en appelant ton chien par un tape sur la cuisse, tu ne lui réponds même pas, jetant simplement un coup d’œil comme un chat sauvage avant de saisir le collier de Loki qui continue de grogner envers Killian. « Soit pas rancunière chérie, on se reverra, je vais pas t’oublier si vite » Pourquoi l’autre prend ta défense, il devrait soutenir ton compagnon, comme il le font toujours, c’est quoi l’embrouille. Tu ne sais plus trop quoi penser, juste que tu y échappes grâce à lui. Alors qu’il allume sa cigarette tu déglutit grandement en frottant ton poignet endolorie.

Tu marques vite, sur une peau aussi blanche et lisse, tout, absolument n’importe qu’elle contacte fini par se voir sur toi. Heureusement que tu cicatrise rapidement et surement. Mais Killian t’envoi un clin d’œil qui te donne des frissons tu rebrousses chemins rapidement vers ta caravane en marchant aussi vite que tu le peux. La peur au ventre que sa recommence, que tu ne sois qu’une victime encore et toujours c’est épuisant. « Ne t’approche plus de moi ! » ce n’est pas une demande mais un ordre et tu disparais rapidement entre les caravanes et le labyrinthe de petits passages ton cœur bat la chamade, tes jambes trembles un peu et tu rentres comme si la peste te suivait « Frey… qu’est ce qui à ? » la voix de ton frère, bon sang que sa te soulages, tu te jettes dans ses bras snas qu’il ne comprenne. Après avoir caressé ta tête il soupire et comprend, il le voit, il le sent et il sait ce qu’il c’est passé. Tu sens la colère monter en lui.

Killian se retourne vers son cher collège les yeux noircis par la colère « je t’es jamais demandé d’intervenir .. recommence ça et je te jure que le conseil en entendra parler, on est pas la pour faire de la charité, c’était de la légitime défense …. Elle m’attaque je riposte, les conséquences sont à juger après. C’est bête de foire sont pas reconnue d’utilité public, demande toi pourquoi elle et son frère on été abandonné, même celui qui les à créer n’en voulait plus. La loi divine écrase n’importe quel principe, rentre toi ça dans la tête Alex » la soirée est très vite passée, l’incident d’hier à été remonté à Astoria. Qui jugera en temps et en heure des conséquences de l’acte de Killian. En attendant la vie reprend son cours au cirque. Le matin était plutôt calme dans le village des caravanes, les artistes vont a leur rythme car ce sont des oiseaux de nuit. Freyja aussi. Il est environ 10h quand elle décide d’aller faire promener Loki et marcher un peu pour dégourdir ses jambes, un simple short, des baskets, un petit haut en effet satin, une veste en fausse fourrure. Loki marchant avec son jouet dans la bouche tu retournes vers le lac, enfin ce qui ressemble à un point d’eau. Tu y vas souvent avec Even pour vous retrouver avec une nature calme. Son violon et tes danses.

Vous avez passes la soirée à discuter de ce qu’il c’était passé avec Killian et l’autre SH ensemble, il t’a promis de ne plus te laisser rentrer seule, peu importe ce qu’il arrive, il rentrera avec toi. Des mots qui t’on apaisés mais fait poser plein de question. Combien de temps cette dépendance durera, combien de temps il le supportera ? Astoria essai tant bien que mal de vous rendre indépendant mais c’est très compliqué. Tu ne sais pas faire, ou prendre une décision sans que cela impact Even. Dans tes pensée tu vas te poser en face de l’eau calme. Loki jouant à chasser les taupes qui veulent le narguer tu t’allonges sur l’herbe doucement humide. Fraiche sa pétilles dans tes cheveux, des petites gouttes de rosés qui y glissent sans forcer, tu n’as pas peur du froid, tu n’as pas de hantise, c’est un ami qui à grandit avec toi. La nuit était courte, tu décides de profiter de ce moment de tranquillité pour fermer les yeux et profiter des oiseaux qui chantes et du bruit du vent dans les arbres. Petit à petit les amis du cirque se réveillent et tu les entends un fin sourire sur le visage, mais tu entends aussi des pas vers toi. Comme un coucou suisse qui sort de sa fenêtre tu ouvres rapidement les yeux et te figes, encore lui. Il revient. Tu te redresses comme un ressort et manque de t’en mêler les pieds mais tu te ressaisie et recules « LOKIII » comme si tu cries ton sauveur, malheureusement celui-ci n’attaque pas grand monde, et la pire que tout, il va le saluer.

« Laissez moi tranquille à la fin ! » subitement tu te retournes avec un énorme frisson que Killian puisse débarquer par derrière comme il sait le faire, essoufflée par le cœur qui bat le tambour tu reporte ton regard cristallin sur l’invité, Alex. « Astoria est au courant de ce qu’il c’est passé hier soir ! Si vous recommencez elle…. Elle…. » elle quoi ? C’est vrai sa ? Elle quoi, tu n’en sais rien, elle ne t’as rien dit en fait. Tu sais juste qu’il faut que tu évites de les croiser, de leur parler et de leur laisser l’occasion de te mettre la main dessus.




Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Hime OfCookie
Licornistique Ridiculous
Hime OfCookie
Points Bonus : 197
Feat Reservé : Beatriz Mariano ▌ Mélanie Martinez ▌Polly Ellens ▌
Age : 26
Dim 27 Jan - 12:16
Tu regardes bien autour de toi, la présence de Killian n’est pas palpable. Meme si lui t’assures qu’il n’est pas ici, tu ne sais pas encore si tu dois lui faire confiance. Bien que Loki, lui, est déjà adopté le jeune homme « si vous ne devriez pas être ici vous devriez vous en aller avant que sa dégénère. Killian ne changera pas, il à toujours été comme ça, il ne vous à pas attendu pour se jouer de mon frère et moi…. Le fait qu’il partage le même secret concernant nos races le rend stérile à toute discussion. Je m’y suis faite, vous devriez faire pareille et passer votre chemin » un discours rodé, mais surtout bien travaillé, tu n’aimes pas parler pour rien dire. Surtout si tes mots un impact sur les gens qui t’entoure. Restant à bonne distante tu inspires et surveille Loki. Un geste malheureux peut arriver aussi rapidement que le vent se lève. S’il blesse ton chien tu ne lui laissera pas le choix. Tu attaquera aussi. Ton regard reste sauvage et méfiant. Comme un animal qui sait qu’il est surveillé. La méfiance fait partie de vos caractères à Even et toi, vous avez vécu dans l’ombre d’une secte. Alors se méfier de tout et tout le monde c’est aussi normal que se faire des tartines le matin. « Des ….bonbons ? » perplexe tu fixes son baluchon de bonbons, il vient te donner des friandises, sur le coup tu es un peu perdu. En temps normal ce sont les enfants qui s’échangent ceci pour marquer un sigle de paix. Ou alors juste pour s’amuser. Un adulte venant en réconciliation avec des douceurs ? Tu plisses un œil et fixe ses bonbons comme s’ils étaient capable de te sauter dessus.

« Hum… merci…. Mais…. Pourquoi ? » pourquoi se déplacer, pourquoi recoller les morceaux ? Qu’est ce qu’il gagne en faisant ça ? Pourquoi couvre t’il Pourquoi coure t’il les agissements de son coéquipier ? « Mais vous n’avez rien fais, rien de dérangeant pour vous excusez, c’est à lui d’assumer ses actes. Pas vous. » tu saisies le paquet sans te dire que ceci est un potentiel plan foireux pour te faire basculer. Il n’a pas cette aura écrasante et mauvaise, bien au contraire, son sourire et sa façon de te regarder fait tout l’inverse, il t’apaises et te met en confiance. « Je….je n’ai rien dis à Astoria, mais mon frère lui si. Elle est au courant de ce qu’il c’est passé avec Killian, ce n’est pas la première fois qu’il cherche à me déstabiliser, il n’ose pas faire ça avec Even, il pense qu’avec moi c’est plus amusant, je ne suis pas bête pour autant. Je ne rentre pas dans son jeu, je lui donne pas chance… mais plus le temps passe plus il devient imposant. Pour me pousser à la faute. » autant qu’il le sache, autant qu’il apprenne avec qui il travail. Si il le sait déjà tant pis tu aura au moins essayé de plaider ta cause. Tu n’as rien demandé pour être né moitié ange. Alors pourquoi en subir les conséquences ? Tu ne fais tu mal à personne, tu n’es presque pas utile à la société, mais ta simple existence en dérange plus d’un malgré tout. « Je ne comprend pas pourquoi moi je n’ai pas le droit d’être ce que je suis, alors que vous, vous vous pavanez comme des Paons sous l’excuse de travailler pour Dieu. Je ne dérange personne ici, je ne tue pas pour la gloire, je n’ai jamais blessé personne, et mon frère encore moins. » tu fronces les sourcils comme si soudainement un procès sur vos vies venait de prendre place.

« Je sais ce qu’il se passe depuis que nous avons été découvert, vos hautes instances juges avec un pouvoir despotique, si nos vies vous appartiennent ou non, en quelle honneur peuvent t’il s’octroyer ce droit ? Dans la bible Dieu ne donne pas ce genre de pouvoir… et je sais de quoi je parle » oh oui tu le sait, avoir vécu, grandit et souffert dans cette secte ta bien montré et appris ce qu’était dieu. La bible tu la connais sur le bout des doigts, ses subtilités, ses versions, et ses dérivés. On te les a apprit de force, pour que tu puisses faire la différence entre les bien et le mal. Du moins leur version du bien et du mal. « Vous vous jugez neutre mais vous ne valez pas mieux que les sectes qui s’investissent d’un devoir divin et font ce qui leur chantent pour avoir ce qu’il désire, le pouvoir et la gloire » tu vide ton sac, oui, avec se visage cocasse qui te scrutes. Tu as un besoin qu’il entende ce que tu ronges depuis des mois. « Bref, merci quand meme de faire ce geste, c’est tout à votre honneur. Mais ne croyez pas que je suis facilement dupée » ce n’est pas des menaces, plutôt une mise en garde, tu es Freyja. Une naïve petite blondinette coloré qui penses qui a longtemps pensé que les poupées qui parlaient étaient l’œuvre du malin. Qui prenait peur quand le radio réveillé sonnait tous les jours à la même heures, mais tu restes une jeune femme avec une moral et des valeurs. Surtout celle de rester droite et fière. « Merci pour les bonbons, et désolé de vous avoir inondé de mes paroles… mais .. j’avais besoin de le dire, de vous le dire, sa ma travaillé depuis tellement longtemps. » en guise de paix tu ouvres le sachet et lui temps

« oui je viens tout les matin pour promener Loki, et avec Even pour nous retrouver. Tenez vous en voulez un ? » tu le regarde avec son appareil photo curieuse. « Vous êtes photographe et Shadowhunter ? C’est possible ? » oui tu crois ce que tu vois, un homme qui se promène avec un appareil photo est d’office un vrai photographe. Sinon pourquoi aurait il un appareil. Alors que tu portes le bonbon à ta bouche une grimace se forme, une pétillante acidité s’empare de tes papilles, c’est très désagréable et perturbant. Tu recraches aussi tôt le bonbon en lâchant le paquet avant de t’agiter comme une fourmis au soleil « qu’est ce que c’est ! Sa me brule ! Qu’est ce que vous avez fait !!! Arrêtez sa arrêtez le ! » tu as l’impression que ta langue crépite comme un morceau de viande sur la braise, très vite sa disparaît et tu le fixes choquée, totalement perdu. Sans un mot ton visage le fixes avec l’expression du « mais c’était quoi sa » doucement tes yeux descendes vers le sachet tomber au sol, d’un coup d’un seul tu te recules comme devant le diable et fronces les sourcils « vous vouliez me piéger ! »




Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Hime OfCookie
Licornistique Ridiculous
Hime OfCookie
Points Bonus : 197
Feat Reservé : Beatriz Mariano ▌ Mélanie Martinez ▌Polly Ellens ▌
Age : 26
Mar 12 Fév - 18:52
Voilà bien une semaine que tu as rencontrer ce nouvel ami. Un jeune homme fort charmant et agréable. Une vraie personne. Pas un conte ou un ami imaginaire que tu as dû créer pour te rassurer ou te créer des liens. Pour une fois, c’est toi qui t’es trouvé une personne, toute seule, comme une grande fille. Et non pas par le biais de ton frère. Tu ne la plus revus, depuis cet épisode de bonbons acidulés. Aujourd’hui ton frère, Annabelle et deux autres personnes ont été choisis pour faire du démarchage en ville. Du publicitaire pur et dure. Donner des tracs, parler des nouveaux spectacles, faire des petits numéros. Pour attirer les gens et les regards. Even est en costume trois pièce, crème ivoire et bleu ciel. Assortie à ta petite robe, pastel rose. En tulles, broderie. Et corset. Fait des douces mains de ton petit frère. Il adore faire tes costumes pour le cirque et la il c’est clairement surpassé, tu ressemble à une petite poupée venue de casse noisette. Avec tes bas résilles ornés de fleurs et de perles. Ta coiffure simpliste mais parfaite pour ce genre de tenue. Une petite princesse. Comme il aime te le dire. Tu aimes le croire, car il ne te reste que ça pour le moment. « Venez, ce soir le spectacle de lions en avant première. Le billet enfant et a moitié prix pour les plus de 12 ans. Et gratuit pour les moins de 12ans ! » le discours est rodé, planifié, organisé. Vos sourires, vos gestes, votre façon de bouger. Vous êtes entraînés pour séduire le client. Even plait au demoiselle, son visage, sa bonne humeur enchante les dames. Tu papillonnes, tu es avenante, tu souris et tend les papiers en voyant les regards charmeurs des intéressés. Tu n’es pas stupide, mais tu ne sais pas différencier les gentils regards, des regards pervers.

« On devrait continuer vers la 23eme, il y à la sortie d’église » Annabelle se retourne vers vous « HEY les enfants, restez ici, on passe à une sortit d’église » vous hochez la tête à l’unisson avant de continuer votre tractation. « Tu n’as pas froid ça va ? » tu souris et secoues la tête, bien sure que non, la c’est pas un vrai froid « non t’en fais pas, en plus si je porte une veste, personne ne verra ta jolie robe ! » en effet, tout le style de cette robe repose sur la « décoration » alors la cacher serait un crime pour l’œuvre de ton frère. Vous vous éloignez un peu pour couvrir plus de place. Les pub s’échappe comme des petits pains. « bien sure nous somme à l’entrée de la ville vous pouvez pas nous rater ! » les gens sont agréables si toi-même tu l’es. « Et … ; y a possibilité d’avoir des shows privés avec certains artistes ? » tu clignes des yeux tu ne comprend pas vraiment. « Mais…. Hum… je ne sais pas si Astoria sera d’accord, nous ne faisons pas de spectacles privé. » celui-ci plisse les yeux et sort son téléphone. Avant de sourire en coin « non ma belle. Je … j’ai été maladroit, je voulais savoir si je pouvais t’inviter toi » tu restes figée, avant de froncer les sourcils « m’inviter pour quoi faire ? » au moins ça à la mérite d’être claire. « hum…. Je…. Je sais pas resto, ciné ? C’est quoi que tu préfères » la petite grimace que tu fais montre bien que ça te dépasses. Pourquoi les gens osent inviter des inconnus comme ça sans même les connaître. Ça te rappelles ce Shadowhunter, qui à voulu t’inviter sans même te connaître à boire un Milkshake.

« Écoutez, laissez moi faire mon travail … je ne veux pas pas…. Enfin merci mais faites en profitez quelqu’un d’autre » comme si tu remballes un vendeur en porte à porte qui t’apportes un chèques cadeaux. En faire profiter quelqu’un d’autre. Il sourit en coin et hoche la tête « je comprend. C’est … original mais je comprends ma belle » celui-ci garde le prospectus avant de te faire un clin d’œil. Et repartir. Tu continues de froncer les sourcils, c’est rare que les gens de son type partent de « bonne humeur » après ton miss reine des glaces. Mais soit, au moins tu peux continuer ton petit travail tranquillement. Les voiles de ta jupe dansant avec le vent. Tes cheveux pastels légèrement attachés ondules en fonction de tes mouvements. C’est agréable d’aller à l’extérieur du cirque avec la troupe. Sa redonne un peu de changement. Alors que tu arrives à la fin de ton paquet de tractes une mains sur ton épaules te fais te retourner, et tes yeux s’écarquillent alors comme deux phares. « Alex ! » ton sourire s’illumine presque en sa présence. « Qu’est ce que tu fais ici ? » ce n’est que quelques minutes plus tard que tu percutes que la question est totalement stupide. On est en plein centre ville, il dois sûrement continuer sa vie comme tout le monde. « Non désolé…. C’est bête ce que je demande…. » Tu redresses une mèche rebelle avant de lui tendre un tracte. « Tiens, ce soir le spectacle des lions sera tout nouveau …. » petit à petit tu retournes le tracte vers toi, tu te rappelles subitement, l’appel qu’il avait eu le jour ou vous vous êtes revue. « Sauf… si la dame qui t’appelle refuse… je comprendrais…. Tu dois surement avoir mieux à faire avec ton rôle de Shadowhunter » c’est vrai, depuis la dernière fois, depuis ce départ subit, cet appel, tu te dis que vous ne devez pas beaucoup vous voir. Vous n’êtes pas du même monde, et tu t’en voudrais clairement qu’il est des soucis à cause de toi.




Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sebastian Mladen et Alex Pena
» [Cannonball 2007] FOREST Alex
» Josué Alex Aguie
» bonne anniversaire Alex !!!!!!!!(carpepassion33)
» anniv' alex

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPS en Cours-
Sauter vers: