Vinny & Poppey

 :: RPS en Cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
En ligne Hime OfCookie
Licornistique Ridiculous
Hime OfCookie
Points Bonus : 188
Feat Reservé : Beatriz Mariano ▌ Mélanie Martinez ▌Polly Ellens ▌
Age : 26
Sam 22 Déc 2018 - 12:01
Qu’est ce que vous faites ici sérieusement, comment un mec qui à vécu comme un ermites pendant plus de 20 ans peut d’un coup d’un seul t’accueillir comme le messie sous prétexte qu’il à eu une partie de jambes en l’air dans le passé avec une femme aujourd’hui morte. C’est que dans les films que les choses s’emboîtent naturellement, la fille annonce sa paternité à un inconnu, celui-ci fou de chagrin et de bonheur tombe dans les bras de la demoiselle et l’adopte le lendemain. Si seulement les choses était aussi simple. Kalvin se décompose de seconde en seconde, celui-ci non seulement n’était pas certain de la réussite de cette « mission » mais qui plus est n’était pas franchement open pour la faire, jaloux ou tout simplement perplexe avec tout ce que ses potes Aurore lui on fournis comme info sur cet énergumène venu d’Italie. Il n’a pas voulu t’influencer sur tes choix en gardant secret ce qu’il avait eu comme dossier, mais ça se voit comme le nez sur la figure qu’il est très peu confient en face du paternel retrouvé. « Ouais t’es pas du tout réceptif en fait, ou alors trop imbibé pour que tes neurones s’activent » en matière de premier entrevu au moins il va comprendre que t’es cash sans limite de ce que tu penses sur le moment.

En plus son bégaiement n’arrange rien, tu ne sais pas pourquoi ce « défaut » te perturbe à un point que tu ne peux l’imaginer, pourquoi en plus d’être un poivrot notoire il baignait ! Sérieusement tu pouvais pas tomber sur un mec droit dans ses bottes et bien sapé ? Le monde ne t’aime pas, alors faut pas s’étonner si tu lui fais un doigt d’honneur à longueur de temps ! « Ouais bref, passons » tu tires une chaise de nouveau et te poses en face de lui en le fixant, tu cherches comment lui annoncer la chose pour que son petit cerveau flottant dans le pinard puisse assimilé l’idée d’avoir une gamine de vingt six ans révolu. « Bon essaies de te concentrer, y a 26 ans t’as rencontré ma mère, tu l’as faite passer en Irlande et … une chose entraînant une autre aujourd’hui j’ai 26 ans, ok ? Tu vois le rapport ? » non pas sure, il reste complètement hors sujet avec les casseroles qu’il doit se traîner depuis toutes ses années. « Tu dis pas être débile mais t’es pas très futfut quand même mon vieux ! » une main sur ton épaules pour te canaliser histoire de dire que tu calmer sur les reproches inopinés. En même temps tu débarques comme un cheveux sur la soupe donc aucun être humain normalement constitué va penser directe que la personne en face est de lien de parenté. « Bon je vois qu’on peut rester des heures à jouer à sa » tu sens la main se resserrer sur ton épaule et l’agencement du torse qui va bientôt percuter ton petit corps pour te dire STOPPEEEEE « j’suis ta fille, ta mis Hélène enceinte juste après qu’elle soit arrivé en Irlande ! Et je t’es retrouvé pour savoir pleiiiiiiiiinnnn de chose, et t’inquiète pas que je vais pas te lâcher petit père »

« ………PétuniAAAA juuuuuuunnnnnneeeeeeeeee !!!!! » ça pu grave là, jamais il ne prononce ton prénom en entier sans qu’il y est de répercutions, souvent c’est quand tu fais une énorme connerie à la maison, petite quand tu entendais Sophie ou Kalvin prononcer « Pétunia » tu partais en courant comme une voleuse en sachant que tu as fais THE connerie ! La tu rentre ta tête comme une tortue entre tes épaules, tu en avais marre de tourner autour du pot, tu veux que ça avance plus viteeeee ! « Désolé… » comme un chaton tout triste tu fais une petite mou d’amadouage force majeur, l’attaque ultime pour faire craquer l’armoire à glace Kalvin « Non….n…..arrête tout de …..t’es pénible! Je vais me chercher à boire » tu tapotes des mains comme une gosse qui a réussit son coup et revient aussi tôt te fixer vers celui qui à servi à ta création « je m’appel Poppey, enfin c’est Pétunia June mais personne mis à part les Sinclair on le droit de m’appeler comme ça, le jour ou tu pourra prononcer ses prénoms c’est qu’on aura franchie un gros palier ! » tu redresses ta frange et sort un stylo et un petit calepin comme une journaliste près à le bombarder de question « t’es italien, sa veut dire que tu viens d’Italie ou juste que t’es parents Italien ? t’a mise enceinte ma mère, pourquoi tu l’a quittée ? Faut pas être con pour coucher avec une meuf sans capote et pas se douter qu’elle sera enceinte après ? »

C’était quoi ça ? Une mauvaise foi non dissimulée, en tout les cas, il va pas s’en sortir indemne avec toute ses années à marmonner et refouler tout ce que tu avais envie de lui dire depuis que tu as découvert son existence par les lettres. LES LETTRES !!! Bon sang tu as oublié les lettres, tu prend ton petit sac, une petite bourse magique qui contient toute ta vie. T’es souvenir et tes vielles affaires que tu ne sais absolument comment faire pour t’en détacher. Bref, la magie c’est super utile quand tu sais t’en servir sans baguette. Tu cherches et trouve ce que tu voulais, une lettre la toute première celle qui regorge pas encore de toute la haine que ta mère à développé durant les années. Une lettre avec l’annonce de sa grossesse et de sa paternité totalement justifié. Avec un PS que tu n’as jamais compris « c’est quoi ce ‘’le paiement à été plus important que ce que tu aurais pu t’imaginer’’ »




Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Hime OfCookie
Licornistique Ridiculous
Hime OfCookie
Points Bonus : 188
Feat Reservé : Beatriz Mariano ▌ Mélanie Martinez ▌Polly Ellens ▌
Age : 26
Mer 26 Déc 2018 - 16:26
Tu le regarde de tout son long, ce type à vraiment une bonne couche de grasse au fil des années qu’il à dû accumuler, il ne cherche même plus à ce défendre sur ses erreurs, il semble déjà accablé par son propre destin. C’est triste mais agaçant de voir ça, il peut se bouger, reprendre les choses en mains, heureusement que Sophie n’est pas là. Il se serait prit une voler de reproches et de directives pour la suite de sa propre vie. Elle ne supporte pas les lamentables plainteurs chroniques. Tu sais pas si ça se dis, tu posera la question à ton psy au nom d’ordinateur. En attendant tu te lèves subitement pour réquisitionner la pinte de bière que Kalvin c’est prise, la lui tendre comme une offrande pour qu’il se décide à délier sa langue « tien… »ce que monsieur demande il à, du moins ce que tu juge potable et justifié. La il veut boire, peu etre qu’il marche à l’envers, boire le fait mieux réfléchir, après tout tu connais rien de ce type qui à hérité de l’étiquette de « géniteur ». Sa façon non chalante d’assumer à demi mot être celui qui à fait passer les gens en Irlande durant la première guerre t’exaspère t’as envie de gueuler « MEC TU TES TAPE COMBIEN DE GONZESSES POUR PAS TE SOUVENIR DE MA MÈRE » par ce que là c’est ce qu’il fait comprendre, il a tellement fait passé de gens en Irlande, d’accord mais il à pas coucher avec tous ??.... quoi que sa se pourrait, s’il est pèche et aubergine, il en à peu être tirer un bon prix pour ses envies perso !

« C’est très vexant d’entre ça tu sais, t’as de la chance que ma mère ne soit pas la pour l’entendre » dis tu sèchement, alors qu’il sirote la pinte. En tout cas la nouvelle que tu traine depuis le début fait mouche et pas qu’un peu, il en reste sur le cul et un sourire malsain se pose sur t’es lèvres comme si le faire tomber de sa chaise te fais plaisir, après tout il a lâchement abandonné ta mère. Il devrait payé rien que pour ça mais t’es pas venue ici pour déclarer la guerre à un poivrot notoire. Tu sais pass vraiment quel est son métier mais tu en sera plus en le collant comme une moule. Soudainement tu le fixe avec un regard plus que blasé, il est sérieux, il veut jouer à ça ? « Non mais me fais pas regretter d’avoir passer plus d’un an à te retrouver mec » Kalvin est resté coincé sur le fait que LUI n’a plus sa bière ! Et que ce soit Vinny qui la boit tranquillement sous ses yeux ! Il décide de se poser vers la table derrière pour garder un œil sur Poppey et se recommander une bière sans que celle-ci ne vienne la lui voler, c’est bon tu lui as fait un cadeau, va pas être couvert d’or non plus. Bref quoi qu’il en soit la lettre fait mouche, et il te la demande presque comme un camé sur sa drogue, doucement tu la lui temps et au vu de son visage tu comprend qu’il percute, ENFIN BORDEL c’est pas trop tôt « donc tu te souviens sa y est ? Hélène il y a 26ans, une blonde au yeux vert » tu soulève tes cheveux pour marquer ta fin de phrase « pour info c’est pas une couleur, je suis vraiment brune » histoire de dire que c’est pas le saint esprit qui ta donner la carnation rital pour s’amuser.

Tu lui reprend aussi vite la lettre qu’il à prise et la replis, à sa non tu ne lui laissera pas. Il commence alors un monologue presque rodé pour faire fuir les gens, tu l’écoute silencieuse droite comme un i sur ta chaise en jouant avec ta lèvre comme un vieux tique pou pas perdre son attention. « Et ? » tu hausses les épaules histoire de dire « c’est tout ? » un haussement de sourcil plus tard tu soupire grassement « tu pourrais être le fils caché de Chuck Norris que j’en aurais rien a foutre, t’as couché avec ma mère et me voila devant toi, je te demande pas de retrouver le lien papounet fifille perdu en 26 ans, je veux juste te connaitre savoir pourquoi c’est tombé sur ta tronche et pas un autre. Et crois moi bon ou mauvais cheval on choisit pas vraiment sa famille … » sa tu es bien placée pour le savoir, avec les Weissman c’était pas une partie de rigolade, et de toute façon tu n’es plus à sa prêt, ta mère n’est plus de ce monde et tu as besoin d’un ancrage solide. Les Sinclair son parfait, mais vraiment, mais ce ne sont pas tes vrais parents. C’est compliqué à expliquer. « Et arrête de penser qu’être Cracmol c’est une malédiction, c’est toi qui décide ou non que ça l’est, le type derrière moi en est un aussi, et il est mariée à une avocate, à deux gosses, et travail dans la police moldu comme sergent…. Donc c’est pas la faute de son « cracmolisme » si t’es un poivrot voleur »

C‘ est claire et net, mais il aurait pu se recevoir « déchet » en pleine tronche au lieux de poivrot, mais tu as été légère dans tes paroles. Pas la peine de le vexer en plus de tout ça. Mais c’est vrai que tu te base sur les lettres, car c’est ton seule moyens de pression, tu peux avoir tout les arguments du monde s’il ne veut pas en savoir plus tu ne peux pas le forcer non plus. Bizarrement le fait qu’il refuse n’était pas dans tes scénarios pour toi tout ce passerait bien une fois qu’il serait au pied du mur. Il devra, normalement, se résigner et vouloir de toi dans sa vie. Mais en fait pas du tout, lui-même essais de te peindre un portrait pas du tout flatteur de sa personne. Histoire que tu te ravise et comprenne que c’est pas le bon champion. Petit à petit ton minois se défigure, tu commences à te dire pourquoi tu fais tout ça, ta mère n’a jamais clairement dit « va chercher ton père » tu t’es embarquée dans cette histoire toute seule « je …. Comprend » non tu comprend pas, comment on peut être aussi indifférent ? Il à conscience qu’il ne te reste que lui ? Il a conscience de ce que c’est de n’avoir jamais connu son père, de ne pas savoir d’où l’on est, qui sont nos familles ? Lui à eu sa petite vie avant d’engrosser ta mère, tu serres petit à petit les poings. C’est douloureux de perdre, comme toujours, ca fait mal de voir tout ses efforts à néant. Et tu déteste ça, comme quand tu es devenue animagus, les deux ans on été dure mais tu as réussis à obtenir ce que tu voulais ! « Ju… »

Ton papa de cœur approches subitement alors que celui que tu es venue chercher se tire sans laisser son reste, un moment de réflexion avant que tu ne réagisses. Est-ce qu’il y a encore de l’espoir dans cette affaire ? Tu te lèves aussi sec et le fixe, Kalvin comprend avec ce regard que c’est une idée de merde. Tu as toujours cette petite étoile avec le sourire en coin quand une idée chelou vient éclater dans ta tête « Lance moi sur lui ! » ça se voit que l’info ne passe pas vu la tronche du « WUUUTTTT » qu’il fait ! Tu te transforme et lui grimpe dessus rapidement pour pendre à son bras, mordillant ses doigts pour lui faire comprendre ce que « lance moi » voulait dire «Non mais ça va pas ! Je vais pas te balancer sur un inconnu ! » Tu fais trois fois le tour de son bras comme une hystérique avant de regarder le voleur se carapater, s’il continue à faire sa mijoré vous allez le prendre, tu commences à tirer sa manche brusquement avant de gratouiller sa main « j’arrive pas à croire que je vais faire ça » sa main aussi grosse que toi toute recroqueviller te prend alors et monte sur une chaise, déjà qu’il toucherait les poutres en temps normal alors imaginez maintenant, voyant sa cible à deux pas de la sortie il te regardes une dernière fois histoire d’être sure de ton coup tu te met aussi droite qu’un chien de garde vers sa victime « désolé ma puce » t’espère juste qu’il va pas te faire défoncer le mur avec ton cadavre vu a force. Ni une ni deux tu es lancée comme un ballon à travers la salle pour percuter l’italien en plein dans le dos. Très vite tu rattrape son manteau et remonte rapidement vers ses épaules avant de revenir une jeune femme et l’écraser par ton poids.

Vu son état d ébriété il n’es pas difficile de le déstabiliser. Accrochée comme un koala sur ses épaules tu lui maintient la tête en arrière pour qu’il te regarde de ta hauteur. « J’ai pas fais tout ça pour rien tu sais, tu vas me parler et je déteste perdre mon temps, si je décides de quelque chose je le fais, même si sa fait chier le monde. J’ai passé des mois et des mois à te chercher et crois moi mon petit vieux que je vais pas tel lâcher aussi facilement » rapidement avant qu’il se mange le sol tu redeviens furet pour sauter devant lui et le fixer de ton petit minois tout poilus et venir subitement lui mordre le nez comme représailles de sa fuite, une dernière fois tu redeviens humaine un peu fatiguée sur le coup et le regarde assise par terre « faudra t’habituer, je vais pas renoncer si facilement, ma mère à écrit 143 lettres, et je vais te les faire lire rien que pour te couper l’envie de me jeter une seconde fois »

◊◊◊

Presque un an et demi, et oui, il en a fallut du temps pour que vous ayez votre première grande habitude, venir déjeuner dans ce café bar à la hauteur de vos moyens. Autant dire que vous ne verrez jamais des sang pure se traîner ici. Rendez vous 9h pétante, pour un petit dej, à la longue tu as appris à le connaitre, lui …. ; tu ne sais pas encore, t’es même pas sure qu’il connaisse tes deux prénoms. « votre chocolat » la serveuse pose devant toi un magnifique chocolat viennois, bon c’est plus un verre de chantilly au chocolat vu la tonne de chantilly qui le recouvre, la petite cuillère en à perdu la vie noyé dedans. Tu attend, il reste le même, toujours un peu en retard. Quoi que cette fois c’est carrément du foutage de gueule vu l’heure. Mais tu sais qu’il viendra, c’est votre truc ! Et tu veux y croire. La clochette de l’entrée sonne, par réflexe tu lèves la tête comme à chaque fois que tu l’entend et la tu restes bouche bée…. C’est quoi ça ? Qu’est ce qui ce passe ? Qu’est ce qui lui arrive ? Tu fronces les sourcils comme s’il venait de te parler en chinois. Alors qu’il n’a même pas ouvert la bouche. Tu le suis du regard jusqu’à en avoir le souffle coupé tant tu es choquée tu oublies de respirer. Une fois assis en face de toi, son café lui est servie et tu ne lâches pas cette air furieux et choqué. « J’amène vos commandes maintenant mademoiselle » le silence pensant elle vient te toucher l’épaule et tu sursaute presque alors qu’elle te sors de ton trip « hein »

« Vos commandes ? » tu secoues vulgairement la main devant histoire de dire qu’elle fasse ce qu’elle veule « ouais ouais » très vite ton air de fille contrariée revient sur ton visage « qu’est ce qui t’arrives ta gagné au loto ? Ta péter un AVC, tu passes de l’autre côté ? Faut que tu m’explique, j’arrive pas à sentir ton odeur de clope et je vois tes grains de beauté ….. ca fait très peur, t’es possédé ? »




Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Hime OfCookie
Licornistique Ridiculous
Hime OfCookie
Points Bonus : 188
Feat Reservé : Beatriz Mariano ▌ Mélanie Martinez ▌Polly Ellens ▌
Age : 26
Ven 25 Jan 2019 - 16:08
C’est pas l’impression que tu attendais quand l’idée de te lancer fut soumise. Mais à ce moment là tu est entre la colère et le soulagement. Il s’intéresse enfin à toi ! Redevenant humaine sous ses yeux, sur tes genoux, tu lui enfonces l’index dans l’oreille, oui dans l’oreille. Pour quoi ? Aucune idée, mais tu as cette envie ravageuse de l’emmerder. « C’est pas la question, tu vas retourner t’asseoir j’ai encore plein de chose à discuter avec toi ! » tu lui attrapes le visage, et le fixe droit dans les yeux « tu disparaîtra de ma vie quand JE l’aurais décidé c’est claire….. C’EST CLAIRE » ouais non, tu lâches pas le morceau ! C’est ton idée, ton envie et tu as besoin qu’il accepte, il n’as pas le droit de dire non, tu le comprendra pas et tu ne le veux pas. Très vite vous vous faites aborder par Kalvin qui vient voir si tu es en un seul morceau. C’est ainsi que tu as mis main basse sur un Rital cracmol est voleur ! Comme image du père idéale. Tu lui intime de se remettre sur ses genoux. Et Kalvin l’aide clairement à se relever en lui prenant les dessous de bras pour le soulever « qu’est ce qu’on fait ? » on dirait une mafia peu commune ou la petite teigne dirige l’armoire à glace. « Vu son état on va pas en tirer grand-chose, laisse le, je le retrouverais demain, quand il aura décuvé. » tu te penches vers lui et chuchotes « maintenant que j’ai ton attention, demain, 10h au Dragon de Jade sur Coleen Avenue dans le Londres moldu, demerde toi pour trouver et si t’es pas là je viens te chercher par la peau du cul » que de délicatesse, tu ne sais pas s’il à connue ta mère avec autant de grâce mais sa fille elle est une vrai poissonnière, il va vite le voir.

Aujourd’hui c’est différent, ça va faire bien un an que tu le connais, que tu le colles, que tu le harcèles de question. Mais ce jour là, il réussit à te laisser sur le cul, tu ne décroches pas ton regard de son accoutrement « très spéciale » quand on connait Vinny c’est pas le genre à se ….. comment dire ça sans être vexant. Pas le genre à s’apprêter ! Voilà ! Il est plus « je prend une douche quand sa commence à piquer les yeux » c’est surprenant, pas désagréable mais très très très surprenant, comme une gosse qui découvre enfin sa mère avec les cheveux lavé et un soutif à la place de ses seins tombant ! « Mais…..heu…..pourquoi ? » ouais pourquoi ? Qu’est ce qui c’est passé ? C’est comme dans le conte de noel il a vu ses Vinny passé, présent et futur pour en arriver à se changer comme ça ? « Ta fais un AVC et tu …. Non ta vu la vierge ? Ou…. C’est quoi ton délire ? » ton chocolat ne t’intéresse même plus, et dieu seul sait combien tu es une accro au chocolat chaud ! Tu le décales sur le côté et croise les mains sur la table « attend c’est quoi ton délire, en temps normale je trouverais sa superrrrrrr mais genre SUUPPER mais pas venant de toi… c’est quoi le plan ? » tu plisses les yeux et vient prendre une cuillère mouillé de chocolat et approche comme un chaton pas du tout doué pour un mauvais coup vers la manche de son costume immaculé, s’il recule ou se met à bondir pour pas être taché, tu vas devoir mettre les choses aux claires. Avant même que tu ne fasse la moitié de la table avec cette cuillère kamikaze il saisit la serviette et attrape le bout de la cuillère comme si une seringue plein de maladie part pour le piquer, dans ses yeux tu lis facilement « n’essaye meme pas chipie » tu le fixes sans broncher et te redresse subitement en lâchant la cuillère sur la table « JE LE SAVAIS TA CHANGÉ !!! » debout sur tes genoux sur la banquette ta voix résonne dans le salon, en attirant les regard « tu me caches la vérité ! T’as trouvé un super plan, tu t’es fais embarquer par les évangélistes, un nouveau travail, un role dans une série, une meuf…. »

Ta voix se coupe comme une tranche de pain à vif au couteau, tes yeux se baisses sur lui et deviennent subitement noir. « Vincenzoooooooooo » prononcé son prénom en entier n’est pas de bonne augure. Et oui c’est pas encore arrivé, le pallier ou tu l’appelles « papa » mais bon pour le moment ça vous va très bien. Le « o » de son prénom est fortement grogné plutôt que prononcé « c’était notre journée ! Tu vas encore te fourrer dans son cul de doliprane ! Je sais que tu vas la voir ! T’es toujours chelou quand elle est dans la balance ! TU LA PRÉFÈRE À MOI HEIN !!!! » bordel mais t’es vraiment hystérique, tu as capté directe ce que tu veux. Celui de faire une scène de jalousie comme si ton honneur de femme était bafouée, les gens chuchotes et se complaisent à ragoter des choses complètement fausses sur vous. Mais tu veux lui taper l’affiche car tu n’aimes pas, mais alors pas du tout sa relation avec l’autre blondasse coincé. Une cliente « mon cul » une connasse qui crois que se taper un type comme Vinny va mettre un peu de piment dans sa vie de cacheton pour la gastro ! Tu redescend rapidement contre le fauteuil en t’enfonçant dans le coin dossier fenêtre, les bras coisé « je suis loin d’être débile, tu devrais le savoir …. Tu peux pas te pointer comme un puceau qui va à son premier rendez vous sans me mettre la puce à l’oreille » déçu mais surtout agacée qu’elle passe toujours avant toi tu détournes le regard mauvaise, et capricieuse « tu vas encore lui lécher le cul …. Et ta peur de me le dire AVOUE »




Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Vinny Bang Bang
» Vinny Bangbang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPS en Cours-
Sauter vers: