Félix & Poppey

 :: RPS en Cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
En ligne Hime OfCookie
Licornistique Ridiculous
Hime OfCookie
Points Bonus : 188
Feat Reservé : Beatriz Mariano ▌ Mélanie Martinez ▌Polly Ellens ▌
Age : 26
Sam 22 Déc 2018 - 11:10
Le bouche à oreille sa marche bien, enfin la c’est plus que flagrant que c’est par facilité qu’il à fait appel à toi, qui donc ? Bien, Félix ! Le coloc de ton magnifique Vedran ! Ce dieu grecque du tatouage. Bon sang ce mec à beau avoir un caractère de merde, tu le surkiff comme une groupie devant son chanteur préféré ! Fin la aujourd’hui ce n’est pas pour lui que tu te trimballes avec ta valisette contenant ton matos de professionnelle que ta chère Amélia t’à gracieusement offert pour ton anniversaire ! Cette fille le jour ou tu deviendra gay elle sera ta cible première ! Une clope au bec, Cassoulet qui te suit avec sa clochette bien bruyante, tu t’arrêtes devant un stand de glace pillé, comme d’habitude le verre le plus grand, le long size dans la main qui tire la valisette tu termines ta clope avant de commencer à boire, tu connais la route par cœur à force, c’est presque automatique. Arrivée tu sonnes rapidement avant de siroter ta boisson, une concentration de sucre et de glace à défoncer les dents ! Très vite ton « client » ouvres tout aussi enthousiasme que d’habitude, bien que vous ne faites que vous croiser, tu as appris à le cerner un peu, avec ses délires d’Alien et de Tardis, meme si tu adores cette série tu es loins de croire qu’un mec pécho la première désespérée en mal d’aventure pour l’emmener dans l’espace et dans le temps ! Dans un autre contexte ca ferais un bon film porno…. SF et BDSM peut etre mélangé ? À méditer. Le sourire aux lèvres tu t’apprêtes à lui faire le bon jour mais comme une douche froide tu entends ce prénoms que tu détestes autant que les oignons !

Eurk, putain, il t’as presque couper la joie de ce jour sous les pieds, petit à petit ton sourire glisse comme s’il coulait. Ton regard se met à le snober et le blaser. Tu entres sans rien dire finissant bruyamment ta boisson et reviens vers lui alors qu’il joue les gentils hôtes bien élevé ! C’est tout à son honneur, mais tu es restée bloquée sur le « pétunia ». D’ailleurs comment il le sait ? surement en rapport avec son job, dans le ministère, Vedran t’a succinctement parlé de son poste, un truc genre « trouve un alibi.com » pas vraiment compris ce que c’était mais à tout les cous il c’est renseigné sur toi avant que tu viennes lui marquer la peau ! Franchement il à pas encore capté que depuis le temps personne ne t’appelles comme ça ? Même Vedran ne le fait pas et dieu seul sait ce qu’il se permet de faire avec toi, pire qu’un maton parfois. Tu le laisses débiter ses envies et ses justifications avant de le fixer quelques secondes froidement et lui coller la boisson vide brusquement sur le torse « aller Consuela Va a la cousina nettoyer tout ça profite en pour préparer des tacos por favor »toujours aussi fixe tu le défis presque du regard avant de lui tirer la chemise pour le pencher vers toi à quelques centimètres de ton visage, d’une voix calme mais piquante tu lui murmure presque « appelle moi encore Pétunia et je te fais récurer les toilettes avec une brosse a dent muchachos »

Un sourire carnassier plus tard, tu le relâches aussi brusquement et lui laisse la boisson dans les mains « Poppey, et rien d’autre, je pensais que tu étais habituer, c’est pas la première fois que je viens ici quand même… » faire comme chez toi ? Tu le prend aux mots, tu es dajà une habituée des lieux donc ce sera possible. Enlevant tes bottines à talons tu restes pieds nus en attrapant un chouchou pour faire un chignon défait sur le haut de tons crâne. Quand tu travailles tu aimes être à l’aise « bon détend toi je vais pas te violer non plus, juste que j’aime pas qu’on m’appelle comme ça, d’ailleurs Mr du ministère, c’est pas sympa de chercher dans les dossiers des autres ! Mais je pisser passer pour cette fois » tu jettes un coup d’œil à ta compagne de toujours : Cassoulet. Elle aussi fait comme chez elle en allant se frotter sur tout les meubles comme pour marquer son territoire, celle-ci fini sa course sur une veste, sûrement celle de Vedran vu le style et la grandeur, pour se poser comme un doudou au centre et enfouis sa tête dans le tissus. Tu sors de ta valisette que tu poses à plat sur le sol son petit bol de croquette et un autre vide que tu lui tend « tu peux mettre de l’eau dedans, c’est pour Cassoulet »

En attendant qu’il ne revienne tu sors ton carnet à dessins et va te viander dans leur canapé en emportant le paquet de biscuit avec toi, tu as toujours faim, c’est indéniable tu as un troue noire à la place du ventre. « Je veux bien un chocolat chaud, le café me fait vomir note le pour la prochaine chaton ! » quelle familliarité ! En même temps pour toi venir ici c’est comme venir chez ton grand oncle et sa femme, tu t’occupes des tatouages de Vedran et évidemment que tu le croises l’hispanique, mais lui ne semble pas aussi facilement familier que toi, il devra s’y habituer s’il veut que tu t’occupes de lui maintenant. « Pourquoi tu veux te faire tatouer, pour suivre la mode comme un mouton ou par ce que tu as quelque chose à faire marquer, une vraie conviction ou souvenir à véhiculer sur ta peau. Par ce que je te préviens, les tribales et les papillons très peu pour moi, si tu veux faire le kikou devant les autres je te conseilles d’aller voir un tatoueur diplômés. » affalée dans le canapé jambes croisées, boite de gâteau au centre tu avales un à un les petits biscuits en le fixant.




Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Hime OfCookie
Licornistique Ridiculous
Hime OfCookie
Points Bonus : 188
Feat Reservé : Beatriz Mariano ▌ Mélanie Martinez ▌Polly Ellens ▌
Age : 26
Sam 26 Jan 2019 - 11:59
« Ben tu vois avec moi c’est le contraire, il n’y a que deux personnes sur terre à pouvoir m’appeler Pétunia June, et malheureusement tu n’en fais pas partie, donc contente toi de Poppey, et je ferrais en sorte de ne pas te vider de ton sang en enfonçant trop loin l’aiguille ! » comment refroidir une personne au premier rendez vous, chapitre un ! « Le prend pas pour toi, c’est juste que ….. j’arrive pas avec ce prenom, maintenant qu’on est sur la meme longueur d’onde tout devrais bien se passer » Tu souris avant de te figer « sauf si tu à un peigne à moustache dans ta salle de bain…. La je ne répondrais plus de moi » un regard noir, un souffle cours, tu le fixes comme si tu viens de voler son âme « NON je déconne ! Détend toi putain, on dirais que tu passes un casting pour jouer une victime de Jack L’éventreur ! » hanchant les épaules tu lui pince le ventre avant de te poser dans le canapé a l’aise. «c’est pas la première fois qu’on se voit non….. ta peur de moi ou quoi ? » Cassoulet attire vos regards et tu souris avant de souffler à sa réflexion. « Cassoulet fait ce qu’elle veut, tu vois le chien c’est le bouffon de son maître, les chats eux…. C’est les enfants de satan, c’est toi le bouffon du chat et pas l’inverse donc essaies de la contrarier et tu verra les foudres de l’enfers s’abattre sur ta tronche, elle ira faire caca dans tes chaussures, crois moi. Y en a qui sont mort de sa patte » Continuant à grignoter ses petits gâteaux tu le laisses faire le chocolat ne faisait que rire à sa réflexion sur le thé. Non t’es une gamine au plus profond de ton être, le chocolat chaud c’est ta vie.

Pour passer enfin, aux choses sérieuses la question du tatouage est enfin mis sur la table, et ce n’est pas ses indications qui te font sourire, mais la façon dont il te le raconte. On dirait un gosse devant le père noël. Des sabres laser, ah non une baguette et un sabre laser, tu commences à visualiser ce qu’il veut en tête pour pouvoir le poser sur papier avant de le lui monter, un petit cheminement se fait en tête mais tu te figes directement en entendant l’emplacement. « Alors non stoppe ! » tu poses le paquet vide, oui tu as déjà tout mangé, revenant les deux pieds sur le sol tu essuies sommairement tes mains sur ton jean « jamais sur les mains, enfin pas pour toi, sur les mains et les pieds c’est les endroits qui sont les plus ….. compliqué » Redressant ta frange si caractéristique tu lui montre tes mains elles tatouées « tout les 4 à 5 mois je dois les ancrés, les pieds moins souvent mais ce sont les endroit ou l’ancre s’éfface plus facilement, des fois sa prend même pas, tu utilises tes mains tout les jours, tu les laves des centaines de fois, tu touches trois de choses, c’est pas top pour un premier tatouage, si j’ai bien compris ce que tu veux, tu peux le mettre sur le poignet, ou la nuque si tu veux que sa se voit vraiment » Reniflant un peu tu te lèves et part vers une commode détrousser des mouchoirs et reviens ouvrir ta valisette pour en sortir ton carnet à dessin et ta palette de feutre et stylos à dessins « une baguette de sorcier, mais laquel ? La tienne, ou une en particulier ? Un sabre en couleur ou tout en noir et blanc ? La aussi…. T’es basané, y a certaines couleur qui vont pas se voir sur toi, tu serais blanc comme un cul sa passerais. Quoi que le blanc c’est trompeur, moi sa marche pas tu vois »

Tu t’arrêtes soudainement et le fixes, tu vas peu être trop vite pour lui, ou alors il à tout suivie « t’es encore avec moi ça va ? » tu n’as pas encore dessiner quoi que ce soit que tu reposes tes affaires sur la petites table. « Pas que je veuille pas te faire ce que tu veux ou tu veux, je te conseille juste, si déjà la sa te fait peur de te faire tatouer, alors j’imagine que revoir l’entretenir tout les 3 mois sera un calvaire pour toi » levant les mains comme pour donner l’expression du « je dis sa je dis rien » tu fini par croiser les bras. « D’ailleurs tu veux mettre combien dedans ? Par ce que sa dépend aussi les détailles que tu veux, réaliste, abstrait, fantaisie, color, old school et j’en passe » prenant un coussin tu te laisses tomber contre le dossier en poussant le paquet de gâteau vide « t’as autre chose ? J’ai un peu faim j’ai pas déjeuné aujourd’hui…. » OMG tu le fixes et reviens comme un coucou suisse sortie de son horloge vers lui un idée merveilleuse vient de germer dans ton cerveau, enfin pour lui tu ne sais pas si c’est une bonne idée « tu sais cuisiner des trucs mexicain ? » agitant les bras tu lui fais des signes rapides et incompréhensible « NON atta atta atta atta !!! Des …. Les truc avec une galette ! Du fromage et de la viande, tu sais faire dis dis dis dis ouiiiiiiiii » en faite sa tourne même plus autour du tatouage là mais autour de la bouffe, l’amour de ta vie. « OH JE SAIS, des tacos ! Fais nous des tacos pendant que je dessine ton tatou ! » ah ben d’accord, en fait tu lui demande même plus s’il sait ou pas c’est carrément une commande que tu lances comme au resto. « Vas y steuplé steuplé steuplééééééééééééééé ! »




Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPS en Cours-
Sauter vers: